Publié par : ekassaba | 3 septembre 2009

Premier témoignage vidéo

Je vous laisse découvrir le témoignage filmé d’une personne qui aurait vu le yeti.

(La tâche est plus difficile que je ne le pensais : peu de gens osent en parler devant une caméra…le village est petit et il ne s’agirait pas d’être pris pour des fous.)

Mon investigation continue… merci de continuer à m’envoyer tout élément qui pourrait étoffer l’enquête.

Publicités

Responses

  1. Bonjour,
    je suis un adepte de tout ce qui touche au Yeti et viens de découvrir votre site.
    Incroyable histoire !
    Je ne vois pas par contre où nous pouvons télécharger la video dont vous faites référence.
    Merci d’avance pour votre réponse

  2. Moi je l’ai vu à Genève, j’ai plus la date exacte, mais c’était entre le 5 et 15 mars, j’ai aucun doute, c’est lui… et il va revenir et il se montrera au monde entier, c’est certain.
    Et tous ceux qui n’y croient pas diront:

  3. Moi, je suis perplexe !!!

  4. A quoi sert ce buzz ?

    PS: côté acteur, on peut mieux faire 😉

  5. si si il existe vraiment et se déplace plutot vite…je l’ai vu dans les alpes ce jeudi…

  6. vive groland

  7. Bonjour,

    je suis des hautes pyrénées, et tout cela me laisse perplexe…!!! La dernière video présente des gens soit disant « du pays » sans le moindre accent !!

    Ne serait-ce pas plutot un coup de pub de la commune ??…….

  8. lis « l’appel a témoin » de ce blog, ça t’expliquera que tout ceci est un fake 😦
    MAIS que c’est un jeu avec des jambons sec a gagner 🙂
    Donc c’est génial.
    Cette tentative de buzz aurais peut etre marché si les acteurs savaient un tant soit peu jouer la comédie.

  9. Comment un fake ? On a bien vu l’Ours là où on campait, alors pourquoi pas un Yéti ?

    En fait, comme les communes ne veulent pas prendre la honte car tout le monde va se foutre d’eux s’ils reconnaissent la réalité de ce Yéti Pyrénéen, ils prétendent que ce n’est pas vrai et que ce n’est qu’un jeu, jambon à l’appui.

    Moi j’y crois, et je vais le faire savoir.

    Par contre, c’est vrai que les interviouvés ne sont pas vraiment crédibles. L’émotion, sans doute.

    • me faut une adresse E-mail pour envoyer mes photos sur ce site !!! (
      En attendant j’en mets une sur mon Blog,
      mais les suivantes sont plus frappantes !

      http://gwinklankeristen.skyrock.com

      Ah ça va moins rigoler en voyany ma trombine et mes 1/16ème de Yéti ! ;o)

  10. « brin d’épautre » j’espere qu’après t’etre renseigné sur le sujet et avoir regardé les videos des soi disant temoignages tu n’es pas serieux?? Monsieur e-kassaba, expliquez moi la raison de ce buzz svp? pk avoir mis sur votre blog des videos aussi bidons??
    a bon entendeur

  11. Et voilà encore un sceptique. Pfffff

    Perso, j’ai fait passer l’info à tout le monde autour de moi.

    Et vous savez quoi ?

    Il y en a un qui m’a montré la photo qu’il a prise, mais je pense que c’est du côté de la frontière italienne. Logique si le Yéti vient de l’Himalaya et s’il ne sait pas nager.

    On sait qu’il sait lire puisqu’il a été vu lisant « la dépêche ». On sait qu’il a des problèmes de libido puisqu’il lisait près d’une personne blonde, au lieu de …censure… On sait qu’il doit avoir une allure un peu effrayante puisqu’il a donné des crises d’angoisse à ce pauvre Guigui, le cochon de Monsieur le Maire si j’ai bien compris. On sait qu’il a traversé le village par la rue Hallucination. Au moins une caméra l’a filmé puisque le posteur a dit que lui, il n’avais rien vu, mais que sa caméra avait pris « du lourd ». Je pense mais sans preuve, qu’il ne sait pas nager. Bref, l’étau se resserre autour de lui, avec tous ces indices, la gendarmerie va pouvoir envoyer ses troupes d’action.

    Ce qui d’ailleurs, ne me plaît pas du tout. Qu’on laisse donc ce Yéti tranquille, il ne fait pas de mal. Et quoiqu’en disent certains, la terre est assez vaste pour accueillir tout le monde et qu’on vive en paix dans des échanges fraternels entre toutes les espèces.

    J’espère vraiment que mon appel va être entendu.

  12. Bof, le coup du « faux buzz publicitaire » commence a devenir lassant et la réalisation des vidéos sent trop l’agence de pub.

    Le jeu des comédiens n’est pas assez fluide (disons la direction d’acteur n’est pas top pour être juste).

    Un concept pas méchant bien sur et même plutôt rafraîchissant par certains cotés mais qui fait perdre du temps au citoyen pour pas grand chose… et pire contribue a propager la crétinerie ambiante (a quand des pubs qui élèvent l’esprit, tirent vers le haut ou dénoncent de vrais problèmes de société ?) et pour lui fourguer quoi au citoyen ?

    réponse bientôt je suppose.

    • Monsieur joes,
      Etre sceptique à ce point là sonne faux !
      J’va vous dire Monsieur garage; il ne faut pas nier les évidences comme celles du Yéti d’Hymalia dont toute la famille a prospéré durablement . tant et si bien que leurs descendants on émigré partout dans le monde et justement jusque dans nos belles montagnes pyrénéennes .
      Rappelez vous ! (JE CITE LES SCIENTIFIQUES) :

      *************INDICES MATERIELS
      Des traces de pas attribuées au yeti ont été suivies à plusieurs reprises (Eric Shipton 1951, abbé Bordet 1955, Daily Mail 1955, McNeely et al. 1972, etc.), parfois sur plusieurs centaines de mètres : elles sont typiquement bipèdes, et ne peuvent avoir été faites que par un primate inconnu. Chose étonnante, ces traces ne révèlent que quatre orteils (Ralph Izzard 1955, abbé Bordet 1955, Tom Slick 1957, Alastair Cram 1960, Peter Taylor 1964, Akira Namba et Hiroshi Matsushita 1974) : soit que le yeti ne possède réellement que quatre doigts, ce qui serait une donnée capitale pour la primatologie ; soit que les orteils II et III soient si proches l’un de l’autre, disposés sur une même éminence charnue (comme cela existe aussi parfois chez l’homme moderne), que les traces semblent ne montrer que quatre doigts.

      Des excréments ont été découverts associés à des pistes de yeti : l’étude parasitologique a révélé la présence de trois espèces de parasites intestinaux encore inconnues de la science, démontrant que leur hôte est lui-même inconnu ! (Sanderson 1963)

      Des poils attribués au yeti obtenus par René de Milleville ont été étudiés par Michel Tranier, du Muséum National d’Histoire Naturelle, pourtant très réservé quant à la cryptozoologie : il s’agit de « poils d’un primate roux proche de l’orang-outan », sans qu’ils appartiennent à ce dernier…

      Une main momifiée, conservée dans le temple de Pangbotchi, mais qui se rapporte plus vraisemblablement à l’homme sauvage du Tibet (migö). ********


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :